3 étapes pour créer son entreprise

Écrit par Celine des Ligneris • 28 juillet 2020

Beaucoup d’entrepreneurs qui souhaitent démarrer leur entreprise se demandent souvent par où commencer. Passer de l’idée à la réalisation, ou plus largement la création de l’entreprise, fait figure pour certains d’une chasse au trésor sans repère, ni carte précise pour s’orienter.

Image by Pexels from Pixabay

Le parcours du nouvel entrepreneur peut se résumer en 3 principales étapes :

  1. Se connaître
  2. Développer son modèle d’affaires
  3. Se lancer en affaires

Beaucoup ont tendance à sauter la première, par contre, d’expérience, cela évite beaucoup de désillusions par la suite...

1. Se connaître

Le principal atout d’une entreprise c’est son entrepreneur. Il est donc important de connaître vos forces, vos expertises et vos connaissances dont le réseau de contacts, pour savoir d’où et avec quoi vous partez.

Trois outils peuvent vous aider à mieux vous connaître :

  • le test Strength Finder de Gallup : découvrir le top 5 de ses talents et s’assurer de travailler dans ses forces pour être efficient pour accomplir des tâches en utilisant peu d’énergie.
  • le test Builder Profile (BP10) de Gallup : identifier parmi les 10 compétences d’un entrepreneur à succès (confiance, délégation, connaissance, vente, relationnel, risque, indépendance, détermination, profit, perturbateur), quelles sont les 4 qui sont les plus présentes chez vous.
  • votre modèle d’affaires personnel (Business model you) : dresser son portrait entrepreneurial : les ressources qu’on peut mobiliser (expérience, réseau de contacts, ressources financières, etc.), les activités qu’on aime ainsi que le type de personnes avec qui on aime interagir.
    Source : https://agileleanlife.com/business-model-you/

De plus, il sera aussi important de savoir :

  • quel est son pourquoi, qu’est-ce qui nous anime (Start with why de Simon Sinek)
  • quelles sont ses valeurs, c’est utile pour guider ses décisions dont le choix de futurs collaborateurs.
  • quel style de vie entrepreneuriale on souhaite vivre (ce webinaire avec Antoine Carrière vous permettra d’en savoir plus)

Note : Si vous souhaitez partir en affaires avec un(e) ou des partenaires, outre le fait d’officialiser un contrat de partenariat (dont l’objectif principal est de décider à prime abord comment va se passer le divorce, s’il a lieu), il sera important de partager ces différents éléments et surtout voir si vos valeurs et votre vision à long terme coïncident.

2. Développer son modèle d’affaires

Une fois qu’on a son idée d’entreprise, il est important de monter un modèle d’affaires pour s’assurer de la cohérence et de la viabilité de l’idée (Voir Démystifier le modèle d’affaires).

Business model personnel (BMY) vs Business model canevas (BMC)

Il faut aussi s’assurer de la cohérence entre son modèle d’affaires personnel (BMY) et le modèle d’affaires de son entreprise (BMC). Par exemple, une personne qui souhaite reprendre une résidence pour personnes âgées doit aimer travailler avec les aînés, ou encore, si un promoteur souhaite démarrer une entreprise de traiteur, il doit avoir un minimum d’expertise en tant que cuisinier sinon les bases de l’entreprise seront vacillantes.

Tester pour mitiger les risques

Il pourra être intéressant de faire des tests pour valider la réception du produit ou service par les clients éventuels, et du modèle d’affaires dans son ensemble : est-ce la bonne clientèle ? est-ce que cela répond à un besoin et les gens sont prêts à payer ? est-ce le bon message? etc. Effectuer toutes ces validations avant d’investir à grande échelle peut s’avérer très payant.

3. Lancer son entreprise

Si les tests se révèlent concluants, il s’agit maintenant de démarrer officiellement son entreprise. Cela peut se faire de plusieurs manières : à temps plein, à temps partiel, en s’incorporant ou non.

De plus, si l’entreprise nécessite du financement, il faudra rédiger un plan d’affaires et de le soumettre à son banquier ou à des organismes comme la SDCPR.

Une fois cette étape passée, il s’agira de mettre en place les différentes fonctions de votre entreprise :

  • Administration et finances : Réserver le nom de l’entreprise, décider ou non de s’incorporer, s’enregistrer ou non aux taxes (s’il y a de gros investissements à faire ou on prévoit de rapidement atteindre le seuil de 30 000 $ de vente et donc d’habituer vos clients au prix global dès le départ), mettre en place un système de suivi comptable.
  • Marketing et ventes : logo, réservation du nom de domaine pour votre site web, et de tous les canaux identifiés dans le modèle d’affaires (ex. : Facebook, Carte d’affaires) en plus du développement de la stratégie marketing qui pourra inclure le processus de démarchage des clients, l’organisation d’une conférence de presse, d’un concours, etc.
  • Opérations : faire les achats nécessaires pour le démarrage de l’entreprise, installer ou louer un bureau, développer ses processus et sa production de produits ou services.

Besoin d’aide pour passer au travers de ces différentes étapes ? L’Unité entrepreneuriale de la Cité peut vous aider. De plus, pour les personnes immigrantes, citoyen permanent ou réfugié, le programme Entrepreneuriat immigrant francophone de l’Unité entrepreneuriale vous offre la possibilité d’être accompagné pendant 26 semaines et de bénéficier d’un coach et d’un mentor pour développer votre projet, votre réseau et votre mise en marché.